Monthly Archives: November 2011

Devenir le meilleur entrepreneur ….. ou du moins s’en inspirer

Pour devenir un bon entrepreneur et faire en sorte que votre petite affaire fonctionne, il faut suivre quelques règles :

- Avoir un minimum d’expérience : il ne faut pas partir à l’aventure tout de même sans réfléchir et sans préparer un minimum votre route. Il faut s’appuyer sur ce que vous connaissez déjà et sur ce que vous savez faire. Faite comme ci, vous prépariez un long voyage… Comment croyez-vous qu’Eric Tabarly a eu l’idée de créer l’hydroptère ??

- L’auto-analyse et la remise en question : Apprenez à vous questionner sur les décisions et les choix que vous avez à faire. Servez-vous de vos échecs. Ils ne doivent pas vous abattre. Bien au contraire, ils doivent vous servir à vous améliorer. Par exemple, Google crée en permanence de nouveaux services ou produits et pourtant nombreux sont des échecs mais ils s’en servent pour créer à nouveau quelque chose d’autres mais en mieux.

- Apprendre, toujours apprendre….. : Il faut toujours explorer de nouvelles pistes et continuer à apprendre non seulement pour se maintenir à niveau mais aussi pour progresser et trouver de nouvelles opportunités.

- Avoir un mentor : La personne qui saura vous conseiller, éviter les premiers écueils lors de votre démarrage et vers qui vous pourrez exprimer vos doutes ou vos craintes…..

- Ne pas s’isoler : Il faut éviter de rester seul dans son coin. Internet ne fait pas tout et ne répond pas à tout. Il faut partager avec d’autres personnes qui travaillent dans le même domaine qui vous intéresse. Cela vous permettra d’avoir non seulement de nouvelles idées, voire de créer de nouvelles collaborations mais aussi de confronter vos problèmes.

L’article de James Altucher (en anglais) vous donne d’autres chemins pour vous aider à construire le votre.

SEO : black hat ou white hat?

Je ne suis pas encore expert en référencement naturel mais j’ai appris quelques trucs tout de même et il semble qu’il y ait 2 tendances en ce moment dont une qui commence à perdre considérablement de la hauteur.

Il faut savoir tout d’abord que Google se base sur deux principaux points pour positionner les sites dans ses résultats de recherche :  Le contenu du site tout d’abord ce qui conprend la structure, les textes, les liens internes et ensuite les liens externes qui viennent d’autres sites.

Pour faire un raccourci rapide, les 2 approches pour faire du référencement efficaces sont les suivantes :

  •  Le “black hat” consiste à créer un réseau de lien sur son site phare de façon excessive et “bourrin”.
  •  Le “white hat” consiste à travailler sur la qualité de l’information restaurée et sur le contenu du site.

Le problème aujourd’hui, c’est que, vu le nombre de sites qui naissent chaque minute, comment faire pour se démarquer des autres ?Si mon concurrent est devant moi grâce à ses liens externes, j’aurais tendance à faire de même, non ?

Je pense que la vérité est encore entre les 2 :

  1. Il faut faire un site de qualité, frais et intéressant pour les visiteurs
  2. Tout en créant un réseau de lien entrant sur son site mais grâce au 1-

C’est là qu’est toute la difficulté……

Ceci dit, on espère qu’avec les modifications récentes de l’algorithme de Google (priorité au contenu frais, lutte contre le référencement abusif, pénalités pour les fermes de contenu …), le côté obscur de la réf perdra sa force!!!!

Voir d’autres articles sur le sujet : http://blog.axe-net.fr/bienvenue-chez-les-gris-seo/

Comment s’internationaliser sur internet ?

Avec les sites m-converter, nous voulons essayer de toucher le maximum de personnes dans le monde.

Pour se faire, nous avons pris 2 options :

- option 1 : achat de tld spécifiques => cela devrait nous permettre de faire ressortir le site “m-converter.it” par ex. plus facilement sur google.it

- option 2: traduction des sites dans plusieurs langues (Les traductions sont faites via “google translate”)

En prenant ces options, nous avons rencontrés 2 problèmes :

- problème 1 : En mettant à disposition toutes les langues possibles sur chaque site, nous faisions du “duplicate content”. En clair, le site m-converter.it/en (en anglais) était identique au site m-converter.fr/en et les moteurs de recherche n’aiment pas trop ça.

- problème 2 : Nous n’avons pas d’avis sur les traductions faites en japonais ou en chinois par exemple (je ne parle pas 50 langues encore!!). Et après avis pris à l’étranger, le constat est là : Tant que ce sont des mots à traduire, ça fonctionne (et encore…. Parfois le sens n’y est pas) mais dès que ce sont des phrases un peu longues, tout est un peu dans le désordre. Cela ne nous étonnait pas trop ……

Pour remédier à cela, nous avons donc décidé de procéder ainsi :

- Pour éviter le “duplicate content”, nous avons limité le nombre de sites proposant les langues les plus courantes (anglais, espagnol, arabe et même français) par des redirections 301. Par exemple le site m-converter.it/en est automatiquement redirigé vers le site m-converter.co.uk/en (qui est en anglais par défaut).

- Pour les traductions, nous avons créé un nouveau site (www.delcano.fr) qui devrait nous permettre de travailler avec des traducteurs en ligne soit de façon participative pour les utilisateurs qui voudront bien nous aider à retraduire nos mots ou nos expressions incorrectement traduites par google, soit de façon professionnel avec de “vrais” traducteurs pour les langues les plus demandées (espagnol, japonais, chinois etc…).

Nous avons également d’autres pistes que nous voulons mettre en œuvre : trouver des noms de domaine plus ciblés par rapport au pays convoité (ex. m-convertisseur en France et au Quebec, m-convertidor en espagne ….), optimiser les sites dans les pays où la concurrence est plus faible mais où le marché monte (pays de l’est, Asie…) ……

Car, on a beau faire, les sites sont peut être encore un peu récents, mais je reste français et pour l’instant le site qui fonctionne le mieux, c’est le .fr…… Je vous donnerai le résultat de nos expérimentations dans quelques mois.